retour concerts

Concert au profit du Sidaction

Le 1er décembre 2004

au Châtelet

 photos

Vidéo d'Elisa

 

La salle du Châtelet est comble, en ce mercredi 1er décembre 2004, pour assister au concert donné pour les 10 ans de la création de l’association Sidaction.

Après l’arrivée de Madame Chirac, entourée de sa fille Claude, de M. Delanoé, et de quelques personnes du gouvernement, c’est Jean-Claude Brialy qui entre en scène pour présenter le spectacle. A sa suite entrent en scène Line Renaud, la marraine du Sidaction, Monsieur Douste-Blazy, Ministre de la santé, et Pierre Bergé, président de l’association. Après un bref discours de chacun d’eux, le spectacle peut commencer.

En première partie, l’orchestre de Paris, qui exécute une pièce de Moussorgski, « Tableaux d’une exposition »

Ensuite, ce même orchestre accompagne Nana Mouskouri dans deux chansons, dont plaisirs d’amour.

Puis vient l’entracte, le moment d’aller se rafraichir un peu.

La deuxième partie du spectacle va commencer. Dans la pénombre de la scène, l’orchestre philharmonique est en place, et on peut voir 3 silhouettes se faufiler sous des applaudissements frénétiques, ce sont pascal Obispo, Florent Pagny et natasha ST Pier.

Pascal se met au piano, et en trio ils interprètent « savoir aimer. »

Ensuite Pascal et Natasha s’éclipsent, Florent Pagny reste sur scène pour accueillir notre Grand Daniel, et c’est vrai qu’il est grand, dans tous les sens du terme, chaque fois que je vois Daniel sur scène, je suis impressionnée par sa stature imposante. il entre sur scène, souriant, vêtu d’une tenue décontractée, mais classe, comme d’habitude. Florent et Daniel interprètent ensemble la magnifique chanson « et un jour une femme ». Daniel a eu un petit problème de micro, puis il s’est un peu embrouillé dans les paroles, mais avec l’humour qu’on lui connaît, il s’en est bien sorti, et ils ont interprété magnifiquement cette superbe chanson.

Viennent ensuite plusieurs duos, Pascal et Calogéro, « ce qu’on voit« , puis Calogéro et Passi en invité surprise ont interprété « face à la mer« . Ensuite Calogéro se mettant au piano et toujours accompagné de l’orchestre à interprété sa magnifique chanson « si seulement je pouvais lui manquer » qui m’a beaucoup touchée.

Ensuite Pascal et Natasha dans tu trouveras, enchaînant sans transition un frénétique mourir demain.

Ensuite revoilà notre Daniel, accompagné par l’orchestre philharmonique de Paris dans un sublime « envie d’aimer » que je n’ai pas pu m’empêcher de chanter à tue tête avec lui, malgré les regards obliques que me lançait ma voisine (je devais chanter faux).

viennent ensuite plusieurs duos, Florent/ Pascal, « ma liberté de penser« , Pascal /Calogéro, « Millésime. »

A noter un sublime « assassine » interprété par Pascal Obispo, accompagné des enfants de la chorale des Hauts-de Seine.

Et puis en final le single de l’album « 10 ans ensemble » « y a pas un homme qui soit né pour ça » interprété par pascal Obispo, Florent Pagny et Calogéro.

Pascal remercie ensuite tous les participants, puis rend hommage à Line Renaud, qui fût très applaudie.

Florent Pagny, Daniel, Calogéro viennent le rejoindre pour saluer (Natasha ayant dû partir plus tôt), sous un tonnerre d’applaudissements.

Voilà, c’est fini, il est 23 h 30, je vais reprendre mon métro.

Danielle.

Photos de Laurence D.